Un peu de formation ça va toujours trés bien.

Connaître le territoire et le faire connaître.

Même si je suis né à la Vallée d’à coté, en Andorre, que ça fait beaucoup de temps que j’habite ici, que je suis depuis  toujours curieux et intéressé de tout ce qui appartient à ce territoire, il y a toujours plein de choses que j’apprends et que je peux après transmettre.

Dimanche avec le Grup de recerca de Cerdanya  nous avons assisté à une conférence géologique sur le terrain http://www.recercacerdanya.org

Bonnes explications géologiques de la vallée, apprendre des choses que je ne savais pas. Je suis bien content. 

À partir de maintenant les vols en montgolfière en la vallée de Cerdagne me permettront voir les terres, les vallées, les montagnes et les plaines d’une nouvelle perspective et la partager avec les tripulants des prochaines ascensions

Explicació sobre el terreny del Joan Carles a les Guilleteres d’All on els romans tenien una mina d’or.

Les vols d’hiver qui sont à la porte.


Ce Novembre nous avons bien volé en des conditions d’hiver. Neige en montagne, ciel clair, calme au sol…

L’expérience de ces ascensions hivernales est vraiment  exceptionnelle.

Si bien nous pouvons les faire toute l’année l’hiver c’est le moment favorable aux grands vols.

Avoir l’occasion de pouvoir participer à un vol d’hiver est particulièrement recomandé. Bien habillés, le froid n’est pas un problème. Le vent à la nacelle est zéro, le ballon voyage avec le vent.

Envie de vivre et voler cet hiver de Cerdagne en plénitude.

Sobrevolant Cadí en una ascensió d’hivern.

Post de fin Novembre (enfin je reprends l’écriture)

Quelques mois sont passés lors de mon dernier post.

Je compte quarante -huit vols faits depuis le 7 août.

Un peu honte et de regret de ne pas avoir écrit sur ces vols, les rencontres, les voyages, les commentaires, les dessins, les sensations…

Je vais essayer ces jours de remettre à point tout ça. On ne vole pas autant, on a le temps, je reprends l’envie d’écrire et de montrer.

Pour cette entrée un image du vol que nous avons fait  samedi avec Barbara, Lara et Valentin à qui je remercie d’avoir partagé ce vol, et surtout à Núria toujours au guet de que tout se passe bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cerdagne vers l’Ouest l’ascension du 24 novembre 2018

Nous pouvons dire que ce sont toujours les mêmes montagnes, mais quand même quelles montagnes si belles.

7 août, vol en montgolfière en Cerdagne. La nature nous offre encore un beau jour de vol.

DSCF0639
Nous sortons au dessus des brumettes et nous allons chercher les airs clairs. Vol du 7 août 2018.

Hier soir il a plu beaucoup. Ce matin une brume légère couvrait presque tout le plateau.

À l’aérodrome bonne température. Nous préparons le ballon sur le goudron pour ne pas nous mouiller trop les pieds. Bon gonflage. Décollage féerique entre les brumes légères qui commencent à se dissiper.

Une descente vers les arbres de Sanabastre, les juments font sonner les cloches et continuent à brouter tranquillement. Nous montons un peu en altitude et nous envisageons un atterrissage pour un changement de passagers.

Atterrissage à l’aérodrome encore dans les brumes légères. Nouveau décollage.

Nous sortons au dessus des brumettes et nous allons chercher les airs clairs. Le vent nous pousse vers le Nord de la vallée. Nous cherchons les vents et les brises qui nous retournent à la partie Sud.

À la confluence entre le Carol et le Sègre nous trouvons une brisette de Nord qui nous pousse en douceur pour croiser la rivière et les arbres et nous porte vers la route goudronnée du Mas Soriguera, juste après le fumier, où Núria arrive avec la voiture.

Beau voyage, bien varié, belles lumières, très bonne compagnie…

Beau travail celui de faire de pilote de ballon.

Merci à Simon, Gabriel, Hélène, Christian, Lison et Benoit pour partager ce moment, et à Núria pour sa patence.

Le vol en ballon en Cerdagne d’aujourd’hui 6 août

 

Et encore un vol.

Aujourd’hui avec un grand ballon de 6.000m3 de Barcelona Balloon Flights.

Ce sont Frédérique, Laure, Bérangère Jean Marc, Jacques et Frédéric qui partagent la nacelle et les airs.

Comme la Cerdagne a pour habitude, le jour se lève calme. Un peu de brumes sur la rivière et presque sur l’aérodrome. C’est bien, ça nous donne une ambiance de fée.

Les brises nous portent en douceur vers le village, un petit survol d’arbres, des chevaux qui viennent nous voir…

On cherche en altitude le petit vent de NW qui doit nous ramener vers la partie Sud de la vallée. Nous le trouvons, nous le suivons et on le laisse à la verticale du petit village d’Astoll.

L’images des ombres du ballon avec la brume sont très belles.

Descente rapide. Nous trouvons une brise qui va vers le N. Nous cherchons où nous poser et on voit un grand pré d’herbe que nous profitons. Núria arrive mais à l’entrée elle a un problème avec la remorque.

Dégonflage du ballon, solution de la remorque. Aujourd’hui ranger le ballon est dur et nous devons faire appel au passagers pour de l’aide. Ça nous gène beaucoup de faire travailler les passagers. Il fait chaud. Ce grand ballon est trop lourd et difficile à manipuler. On y arrive quand-même.

Merci pour le partage; merci pour l’aide et la patience. C’est bien.

 

Le vol en ballon de ce matin du 5 août 2018 en Cerdagne

DSCF0594
On arrive à 3.000mts et un nuage nous « engouffre ». Vol du 5 août 2018

Encore un autre vol. C’est bien.

Aujourd’hui les brisettes sont faibles et pas trop variées. Les vents sont bien variés et pas trop forts en altitude.

On se laisse porter vers la « bassa » où on rentre à presque toucher l’eau. Un héron vole entre nous et notre reflet sur l’eau et je n’ai pas pu le filmer. Ce sont ces moments où on doit faire seulement une chose pour bien la faire et je devais piloter. En une autre occasion…

On monte en altitude. Il y a Puntí qui est déjà bien haut en suivant un vent d’Est. On arrive près de lui à presque 2.700mts. Je décide monter pour essayer de trouver le vent de Nord Ouest annoncé et corriger notre position qui est bien au Nord de la vallée. Nous le trouvons à plus de 3.000mts. On arrive à 3.300mts. et un nuage nous « engouffre ». Avec le GPS nous savons que nous sommes en la bonne direction.

Descente rapide. Nous voyons la possibilité de revenir à l’aérodrôme. On essaye et les brisetes qui commencent à changer nous permettent d’y arriver en douceur, après 15 minutes de manoeuvres quand même. Atterrissage réussi sur la pelouse de l’aérodrome.

Merci Céline et Christophe de votre compagnie en ce vol et pour permettre de profiter un jour si bon pour voler en ballon. Et à Núria pour son assistance et sa patience.

Bien.

 

 

Le vol en montgolfière en Cerdagne le 4 août 2018

DSCF0580
Huguette me fait remarquer que sur le pré de Cobarriu à coté de Sant Serni il pouvait y avoir les restes d’un ancien bâtiment.

Et encore un vol en ballon. Bien!

Cette fois avec le grand ballon de Barcelona Balloons Flights et des passagers comme toujours bien aimables.

Aujourd’hui il y a un peu d’influence de vent de N à moyenne altitude. Ça conditionne l’altitude à  atteindre mais ça mets en ordre les brises et surtout la température, donc des bonnes conditions de vol.

Les brises et vents nous portent vers les arbres de la zone de Mosoll. Des chevreuils, des vaches et un grand taureau limousin qui nous regardent passer, le jeur des ombres du ballon sur les arbres et les prairies…

On monte et nous trouvons un vent d’Est doux et concret. On continue à monter et nous trouvons de suite le N frais et clair.

On choisit l’Est plus bas et nous voyageons décidés vers la Batllia.

Quand nous rentrons dans la zone de Baders je vois que nous pouvons aller à Misserpi sur la vallée de l’Ingla, la première vallée du Cadi. On y va.

Survol de Baders et Santa Cecilia, Bor et Sant Marcel, Ca’l Pons, la belle église de Sant Serni et finalement atterrissage en douceur sur le pré de la Maison de Misserpi où Nuria et l’équipe de suiveurs nous attendent.

Merci à tous Pour partager ce beau vol: Núria en assistance au sol impécable comme toujours; Laurence, Isabelle, Nathalie, Andrew et son épouse; et Huguette qui fêtait son 80 anniversaire et qui m’a fait remarquer que sur le pré de Cobarriu à coté de Sant Serni, il pouvait y avoir les restes d’une ancien bâtiment.

Bien…