Trop de brouillard à Coma Extremera

Deux -cents quilomètres.

On laisse la nuit trés claire en Cerdagne pour aller dans les plaines de Lleida.

Le jour veux se lever mais la couche de brouillard bien épaisse lui propose de ne pas arriver au sol.

Attente, attente… La prévision nous dit qu’à  neuf heures ça doit être clair. Il est déjà dix heures. On annulle.

Déjeûner au bar du village. Chasseurs et gents bien aimables. Retour.

Deux-cents quilomètres.

En Cerdagne le jour est clair et calme.

10 novembre, vent calme, jour clair

Cette ascension de plénitude et lumière cerdane nous a fait évoluer avec des brises lentes, trés lentes, et parmi des brumes qui s’amusen en nous cachant les arbres et les églises romanes.

Magnifique en altitude on a pu apercevoir bien loin Collserola et son antenne, et surtout la montagne de Montserrat flotant, telle qu’une île, au bel milieu de nos vues.

Trés bonne compagnie avec Line et Evelyne, trés bonne récupération de Núria, et la visite aimable de Lluis du Mas d’en Ros, qui est venu nous voir et aider au pliage du ballon.

Travailler comme ça fait prendre du sens à ce qu’on fait.

Dans l'enveloppe de l'Ot.
Dans l’enveloppe de l’Ot.
Ombres et brumes en Vallée de Cerdagne.
Ombres et brumes en Vallée de Cerdagne.
Montserrat comme une île.
Montserrat comme une île.