Vol en globus amb els aviadors i velivolistes de l’Aeroclub de Sabadell a Cerdanya.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cap a l’Est vislumbrem el mar, en l’ascensió del dimarts 26 de setembre de 2017.

Aquest matí les condicions es prestaven per globejar, i ahir vam decidir fer una ascensió amb la Roser, en Sergi, en Marc Aureli, en Roger i en Gil.

Finalment en Gil no ha vingut però tots els altres estàvem a l’hora a lloc.

Matí molt clar de llum amb cumulets de bon temps ben blancs. Una mica de ventet « marroquí » a l’inflar i a l’enlairament que ens ha anat perfecte i despegue a 8h45.

Ens deixem portar per al ventet de baixada que ens porta al torrent de Sanabastre, a la bassa on despertem els Bernats Pescaires, cap a l’estret d’Isòbol on podem entrar fent una petita maniobra per d’alt i allà decidim pujar a alçada a veure si trobem el ventet de W anunciat.

Pujem i ni rastre de W, arribem a més de 3.000mt AMSL i allà sí que hi era la tendència de N-NW anunciada que ens centra a la vall.

Baixem ràpid i ens trobem sobre de Sant Salvador i a la pujada de coll de Saig.

Aterratge suau en el camp de la esquerra pujant als cavalls àrabs.

Bon moment entre companys, vol en tota llibertat, fantàstic…

Les imatges preses excel·lents i fins i tot hem pogut vislumbrar el mar

.

 

 

Vol en montgolfière en Cerdagne du 21 septembre 2017

IMG_20170921_094403
Mirant al Puigpedròs, una capa d’humitat als cims de les muntanyes en el vol en globus del 21 de setembre de 2017.

De ce vol je me permets de transcrire les mots écrits par Georges:

 » Vu d’en haut, una magnifique journée en Cerdagne, avons survolé de magnifiques lieux en rase-mottes, puis prenant de la hauteur les sommets sont apparus… magnifiques… »

De ce vol il me restera ces brises cerdanes qui nous permettent autant de choses, l’envol du héron, la couche de contraste d’humidité sur les sommets, l’atterrissage en douceur avec Núria à la récupération impecable, et la gentillesse d’Aline et Georges.

Merci a tous et à tout pour me permettre tout ça.

Le vol en ballon du 16 septembre en vallée de Cerdagne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cadí nevat i el mar de núvols a Cerdanya en el vol del 16 de setembre de 2017.

Vendredi 15 un jour presque d’hiver nous offre une belle chute de neige en montagne. La Tossa, le Cadí  et les haut sommets de nos montagne se montrent bien blancs quand les nuages partent le soir.

Le matin de samedi froid de fin d’automne. Le vol se prévoit frais et clair, et beau. Une couche de nuages à 600 mètres du sol nous laisse imaginer un spectacle superbe au dessus.

Effectivement, après un petit vol jusqu’à la rivière en poursuivant chevreuils et canards, nous décidons monter pour voir qu’est-ce qu’il y a. Nous découvrons le ciel clair, les nuages blancs, les sommets blancs…

Pas trop de vent. Nous pouvons monter bien haut. Magnifique la chaine de montagnes blanches, la mer de nuages à nos pieds et un peu partout, le Roussillon au fond nous laisse deviner la mer et l’étang…

Atterrissage doux sur la route du Mas Soriguera. Récupération impecable de Núria.

Bien des vols comme ça. Envie d’hiver et les vols d’altitude, clairté, froid et calme de la saison qui veut déjà commencer.

Bien cette vallée qui nous permet de voler toute l’année avec ces vols si différents et variés qui ne peuvent jamais nous lasser.

Merci à Caroline et Marc pour le partage de ce moment, et à Núria pour sa précieuse contribution à que tout ça soit possible.

Lectoure, 2 septembre 2017

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
« Nous sommes au sol Sylvain est là tout c’est bien passé » Atterrissage du vol à Lectoure du 2 septembre 2017.

Que les jours passent vite.

Que les jours sans post se cumulen et forment un vide difficile à remplir.

Que les jours sans écrire entrainent un frein à la fluidité des mots et des idées.

Ce week-end dernier je l’ai passé à Lectoure ou des amis m’ont accueilli avec amitié et m’on permis de voler en ballon en toute calme et liberté.

Le premier vol c’est avec Gaspard au commandes du ballon et en compagnie de JeanMi. Vol difficile avec du vent très bas qui a été bien géré par Gaspard.

Voyant les indications des trajectoires des autres ballons et les suggestions de JeanMi nous avons pu survoler de très près la ville de Lectoure.

Le gonflage en douceur et ferme, sans pouvoir accrocher les velcros m’on fait voir que les gonflages ne sont pas une compétition de vitesse mais la préparation d’un moment extraordinaire qui a besoin de calme de tranquilité et savoir faire.

Le petit touch derrière les arbres m’on fait voir que les vols en ballons ne doivent être parfaits mais en toute sécurité, et qu’en vol c’est tout l’entourage qu’on doit tenir présent en tout moment.

L’atterrissage un peu trainé m’a fait revenir au fait que les ballons tiennent bien les conditions difficiles et que en conditions de pilotage correct il n’y a guère danger.

La récupération de Sylvain extra.

Merci Gaspard, merci JeanMi, merci Sylvain pour me laisser faire de passager aéronautique à bord de votre ballon.