Un vol en ballon près de Montserrat pour le 18 mars 2019

Les montagnes de Montserrat que nous voyons de loin des fois quand on fait du ballon en Cerdagne.

Pour le 18 mars 2019, nous avons fait un beau vol au Bages pour la compagnie Barcelona Balloon Flights. Nous avons volé près des montagnes de Montserrat que nous voyons de loin, des fois, quand on fait du ballon en Cerdagne.

Vent calme, brises douces, atterrissage en herbe… très bonne compagnie, bonne récupération de Núria et Andrés. Bien, bien

Ça faisait un moment que nous ne volions pas avec le grand ballon mais tou se passe bien, le ballon va tres bien.

Pour cette semaine on attend un peu de turbulence météo qui pourrait se calmer vers la fin de semaine. On verra..

En Cerdagne il y avait un peu de vent quand on est parti ce matin.

Contents du travail bien fait.

Anniversaire de 25 ans de vol. Le 4 mars 1994 premier vol avec notre premier ballon, le « Boscarrot ».

Première ascension avec notre propre ballon le « Boscarrot » le 4 mars 1994 au Pla del Boscarrot.

Aujourd’hui ça fait 25 ans de la première ascension avec notre propre ballon.

Le jour avant on est allé chercher le ballon avec une grande illusion chez Ultramàgic https://ultramagic.com/ca/ 

Le jour avant nous allons chercher le ballon avec beaucoup d’illusion.

Le premier vol des plus de 2.000 que nous portons jusqu’à présent.

Les commentaires écrits sur ce vol au cahier de vols.


Le départ d’une belle aventure de voyages aériens et pleine de bonnes rencontres.

Des vols, des vols en montgolfiere en Cerdagne en février…

Anticyclone de février, vols clairs et doux, encore un peu de neige.

Cette semaine d’Anticyclone de février a été pleine de vols en ballon.

Des vols en montgolfière bien variés, vols clairs et doux, encore un peu de neige.

Dimanche c’était Sylvie et Éric qui nous accompagnaient en un vol bien doux et clair en nous posant dans les champs plats de Solana à Saga.

Lundi Karine (avec K), Joana, Léa et François voyagent avec nous jusqu’à la route d’Urtx en un autre vol doux et tranquile

Atterrissage de mardi avec Béatrice, Brigitte, Jacque et Patrice.

Mardi c’est un vol de Solana en rentrant au Duran et en choisissant un terrain auquel finalement nous nous posons, après un survol de chevaux et aidés par un « touriste » andorran, avec Brigitte, Béatrice, Patrice et Jacques. Un vol de plein lumière et vues.

Angèlika nous aide au pliage du ballon à Salavès (Bages)

Mercredi Angèlika et Aleksander de Moscou, font un vol à Manresa au dessus des nuages et en lançant un ballonet d’air qui se pose juste à coté de nous. Vol bien beau.

Jeudi, Sabir et Gil qui viennent exprès de Montpellier et Nathalie, Lionel et Sébastien de Savoie, partagent avec nous un vol bien varié qui nous fait survoler l’estret d’Isòbol et rentrer dans la Batllia par le bas en nous posant en douceur à Riu de Sta Maria où il y a un beau chien qui nous accompagne au pliage et le verre de l’amitié.

Le chien de Riu de Sta. Maria au pliage de jeudi.

Vendredi, Céline, Pascal et Nicolas font avec nous un vol varié avec un peu de vent et brises qui nous ont géné un peu au gonflage et avec lesquels nous avons fait aussi une entrée à la Batllia par l’étroit d’Isòbol en nous posant à Riu de Sta. Maria.

Aujourd’hui pas de vol. Il y a 20 ans nous étions au Marroc volant à Tazenakth. Mais ça c’est une autre histoire qui mérite d’autres posts.

Un vol en ballon en février.

Le 6 février 1996 un vol a Sort.

Meeting à Sort le 6 février 1996.

Meeting des Pyrénées. 10 ballons. On monte à 4.800mt.

On monte à 4.800mt. le vol du 6 février 1996

L’images des Pyrénées alucinante. Problèmes avec la banderole qui nous a fait arrêter de monter. Atterrissage doux à Estac. Récupération compliqué mais très bien.

Récupération à Estac le vol du 6 février 1996

Le post vol parfait. La bergère des moutons qui vient nous voir, son père qui vient la chercher en criant, passer avec la voiture de feixa en feixa, de pré en pré jusqu’au chemin, le petit déjeuner chez l’habitant comme si on était 50 ans en arrière…

Tout très bien. Que de bons souvenirs…

Commentaires écrits du vol du 6 février 1996

Bonne aérologie pour les voyages en montgolfière en Cerdagne

Carte de prévision en surface pour l’entrée du Week End

Après quelques jours de vent et neige, un Anticyclone s’est posé sur les Pyrénées Catalanes.

On a donc de très beaux jours en vue pour voyager en ballon.

Les montagnes enneigées, le vent calme… bien!

Je vous invite donc à considérer de partager un bout de nacelle de montgolfière.

Voici les cartes de prévisions de fronts sur Aemet: http://www.aemet.es/es/eltiempo/prediccion/mapa_frentes

Et voici les cartes de Meteoblue: https://www.meteoblue.com/es/weather-maps/alp_españa_3130261?variable=precipitation3h_cloudcover_pressure&level=surface&lines=none&mapcenter=42.3748N1.9116&zoom=6

Vol en montgolfière en Cerdagne pour ce 29 janvier 2019. Un autre vol délicat.

Paysage enneigé en ce vol du 29 janvier 2019.

Les prévisions sont bonnes pour décoller en ballon aujourd’hui. La neige tombé hier a fait que la vallée se reveille sous un manteau blanc magique.

Vent en calme. La porte de l’aérodrome ne s’ouvre pas et nous décidons décoller du pàrquing.

Emeline, Malo et Rémi sont à l’heure. Gonflage rapide, décollage doux.

Nous nous laissons porter par les brises bien douces. Le paysage couvert de neige à 360 degrés est magnifique. Nous prenons quelques photos et vidéos.

On se déplace lentement vers l’Ouest. La tendance météo nous dit vers l’Est a moyenne altitude et nous allons la chercher. Nous la trouvons et j’essaye revenir à l’aérodrome.

Il faut que nous trouvons un bon endroit pour nous poser car tout est bien plein de neige.

En faisant l’approche à aérodrome une brise nous éloigne et une autre en bas nous remet et nous pouvons nous poser sur la piste enneigée.

Récupération impecable de Núria. L’image de voir venir la voiture avancer sur la neige était bien belle.

Un vol à l’ancienne où le plaisir du vol, vivre la nature, partage et gentillesse sont protagonistes. Un autre vol délicat d’hiver cerdan.

Merci à Emeline, Malo et Rémi, à Núria et à la nature pour ces moments

Commentaires écrits de

Un vol en globus de 27 de gener de 1996.

Comentaris escrits del vol de 27 de gener de 1996.

Aquell dia d’hivern hi havia molt sol i molta neu. La previsió correcta. Bé la previsió que podíem mirar per la tele i escoltar per la ràdio.

En aquell temps érem fidels els dijous al matí a Catalunya ràdio escoltant la meteo a la carta. Crec recordar que hi havia encara en Rodriguez-Picó.

Pensant fer un vol calmat decideixo sortir de La Molina per aprofitar els ventets que ens portarien a la vall de Cerdanya i aterrar suaus. El cel és ben blau, la neu ben blanca. Tot ben clar i net. Condicions idònies.

Ens enlairem del camp del Verge de les Neus. En Ximenis fa la recuperació.

Tot just sortir de la protecció de les muntanyes entenc perqué està tot tant net. Un vent ben fort de W! No tinc temps ni de tornar a baixar a la vall de La Molina!!

Bé, doncs a seguir a veure on ens porta el vent. Vol extraordinari sobre la neu del pla de Salines.Vaig pensar que podia posar-me a recer en les valls que baixen del Puigmal i volava ben baix.

A la primera vall ja vaig veure que això de volar tant baix, amb tant vent i amb tantes muntanyes era ben especial. Una descendència de rotor ens fa baixar a més de 5m/s!!!

El podem fer sortir per dalt sortint com un coet i agafant molta alçada, on veiem que no fa tant vent. En aquell moment el comandant de la base de Ste. Léocadie truca per ràdio i ens diu que podem aterrar o vulguem de les muntanyes que hi ha un helicòpter preparat per venir-nos a buscar immediatament.

Li dic al comandant que prop de terra anem massa ràpid i que no em veig capaç d’aterrar en seguretat i que decideixo passar Puigmal i Cambre d’Ase i intentar-ho en la vall més ampla de Vernet. Em diu que d’acord que qualsevol cosa li digui, que vagi amb cura que la météo havia girat de cop i que les previsions no estaven encertades amb la entrada de tant vent de W-NW. Li agraeixo l’atenció i que estigui al tanto de nosaltres.

Seguim el vol. Ara ja estic més tranquil. He passat un moment d’estres fort.

Les muntanyes nevades ara semblen acollidores i es mostren en plenitud i ho gaudim plenament. Continuem volant a alçada amb vents amables i no massa ràpids.

Passem la Cambra d’Ase i ja veiem la zona de Canigó on podrem entrar.

Prenc cura de no tornar a deixar-me enganxar per turbulències i entrem suaus prop del poble de Casteil, buscant i trobant sense problema i en calma un camp per aterrar.

Un vol de 3 hores i 5 minuts. Esperem en Ximenis esmorzant-dinant en una terrassa a Vernet.

Un vol d’aprenentatge, com quasi tots, on vaig superar pors i tenir confiança les persones i en el material. I en mi mateix!

En la tornada passem per Ste. Léocadie i visitem al comandant per agrair-li de nou la seva atenció.

No tinc imatges d’aquell vol, només el record ben present i els comentaris escrits.