Un vol en ballon en Cerdagne pour un 8 janvier

Encore beaucoup de vent. Altocumulus lenticulaires le 8 janvier 2019.

Encore beaucoup de vent. Nous ne pouvons pas décoller en montgolfière. On doit attendre que les conditions soient bonnes.

Le 8 janvier 2012 j’ai piloté le petit ballon de Globus de la Cerdanya. Un UM 3000 bien ancien. C’est les années que je faisait de Directeur d’Opérations pour la compagnie.

Il y avait Jacques et Céline et il y avait aussi Keith a bord car il voulait devenir pilote en Cerdagne et il aimait bien apprendre des vols d’ici.

C’était le premier vol de l’an 2012. Un vol très varié tout le temps. Du vent, du vent à Cerdagne. Je me suis  » laissé prendre » par les pentes de Masella mais on a pu le remettre au milieu de la vallée. Atterrissage cherché et trouvé en très bonne coordination. 1h35 de vol. Ça m’a beaucoup plu.

Comme commentaires il y a seulement Jacques qui dit: « Fins al pròxim vol! Tornarem amb la família! » et Céline:  » Merci pour ce moment magique! »

Je ne trouve pas les images de ce vol. C’est le début de la période numérique et je ne faisait pas de sauvegarde ni de copies papier. j’en ai perdu aussi beaucoup.

Pour un vol en montgolfière en Cerdagne un 5 janvier

Image de l’atterrissage à la route de la Vignole le 5 janvier 1999

Le 5 janvier 1999, nous avons partagé la nacelle avec Mª Luisa et Joaquín.

« Un vol de janvier!! Anticyclone très fort mais avec un vent bien fort de W quand la prévision nous disait S et on s’attendait NW. Vent de 30 k/h à 1.800mts et 60 à 3.000. En altitude il faisait chaud. Vol d’1h20 aprox.. Atterrissage à la frontière de la route de La Tour de Carol. Récupération ok. J’avais bien envie de voler en libre, ça fesait déjà 1 mois et demi!! Les bruleurs marchent à nouveau bien. »

Ça se sont mes commentaires du vol.

En la photo on peux voir notre ancien camion Transit qui nous a fait un très bon service les premières années de Baló-Baló.

Commenter aussi que le vol a été un peu lent et bien moins excitant que ce que Joaquin (et moi même) s’attendait. Voici les commentaires écrits:

Commentaires écrits sur le vol du 5 janvier 1999.

Un vol en ballon en Cerdagne pour un 4 janvier

Aujourd’hui nous n’avons pas décollé non plus. Les prévisions météo étaient un peu avec trop de vent pour un vol paisible en vallée. À la fin c’était volable à baisse altitude. Je pense avoir perdu le tonus pour m’envoler, mais non, ce qui m’est arrivé est que j’ai trop d’information météo. Je pense que je dois revenir au moments où avec bien peu d’infos et beaucoup d’analyse personnelle je pouvais bien m’y mettre dans les airs en toute sécurité et responsabilité. Dommage pour Marc et famille qui n’ont pas volé cette semaine. Dommage aussi pour les passagers qui devaient venir et qui n’ont pas pu voler… Bon, je suis toujours à temps de modifier mon comportement en analyse météo.

De ces années en ballon il y a le 4 janvier 2017 que nous nous sommes envolé.

Un voyage avec du vent à moyenne altitude qui nous a fait évoluer par le bas, manoeuvres variées et atterrissage bien précis sur le chemin des abeilles à Montlleó.

Atterrisage au chemin des abeilles à Montlléo le 4 janvier 2017

Anaïs et Nathan bien aimables et gentils, assistance parfaite de Núria. Tout bien passé.

Voici la page des commentaires sur le livre d’or.

Commentaires d’Anaïs et Nathan le 4 janvier 2017

Contents de ces souvenirs et ces rencontres.

Post de fin Novembre (enfin je reprends l’écriture)

Quelques mois sont passés lors de mon dernier post.

Je compte quarante -huit vols faits depuis le 7 août.

Un peu honte et de regret de ne pas avoir écrit sur ces vols, les rencontres, les voyages, les commentaires, les dessins, les sensations…

Je vais essayer ces jours de remettre à point tout ça. On ne vole pas autant, on a le temps, je reprends l’envie d’écrire et de montrer.

Pour cette entrée un image du vol que nous avons fait  samedi avec Barbara, Lara et Valentin à qui je remercie d’avoir partagé ce vol, et surtout à Núria toujours au guet de que tout se passe bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cerdagne vers l’Ouest l’ascension du 24 novembre 2018

Nous pouvons dire que ce sont toujours les mêmes montagnes, mais quand même quelles montagnes si belles.

Aujourd’hui vol en ballon bien calme.

Aujourd’hui on décolle avec le grand ballon de Fernando.

Il fait chaud. Je suis un peu au ralentí. Tomàs et Núria vont vite au montage et gonflage du ballon. Je sens que c’est un peu trop vite pour moi ce matin.

Préparation et gonflage impecable. 10 minutes plus tôt que ce qu’on fait habituellement. Bien.

Petite brise pas trop définie qui semble nous vouloir porter à la rivière. Elle change vers le village de Sanabastre. Elle rechange et veut nous porter à la mine et le petit lac. À 20 metres elle s’arréte et nous laisse sur place à 3 mètres du sol. Je fais une petite montée pour voir si il y a encore un petit reste… rien.

Monter en altitude. La prévision nous dit vent de SW changeant à W. On monte et nous trouvons ce vent W à 2.600 qui nous porte vers Astoll.

Descente rapide à la rivière d’Alp et nous trouvons un petit air qui nous porte vers W et Santes Creus. Nous nous posons en douceur au terrain à coté de Terrones.

En pliant le ballon petite défaillance de chaleur. Récupération avec un peu d’eau, et surtout avec la compagnie et la conversation avec Jorge, Norma, Flia, Véronique, Juergen, Romain et Mme. (le jeune couple sic), Bernard aéromodéliste en planeur, Bernard (pilote?) et Irene qui avait volé pour la deuxième fois, a qui je leur remercie la pacience et la confiance en ce vol si beau.

Je suis bien content.

IMG_20170804_081048
À l’altitude de la Tossa le vent W était au rendez vous. C’est bien les bonnes prévisions actuelles.

Vol en ballon en Cerdagne du 3 août 2017

Météo bien bonne. Pourtant des petites rafales au moment du gonflage et surtout au moment du décollage.

L’habitude des décollages doux à l’aérodrome fait que je fasse un décollage de débutant.

Une rafale bien forte qui a empeché le gonflage du petit ballon de Keith a fait que je soit en fausse sustentation et que j’aille un peu de mal pour monter et éviter la manche sans chauffer de trop. Je la touche de peu… et je ne chauffe pas de trop.

Nous restons avec cette petite forte brise jusqu’à la rivière où tout rentre dans l’ordre. Petite promenade au dessus des arbres et la rivière, on va vers Sanabastre et chez Enric où on décide de monter en altitude. Nous arrivons à un peu plus de l’altitude de la Tossa où le vent est le prévu. Descente rapide prés du ballon de Carles qui se pose devant nous.

Nous décidons de continuer le vol en survolant les belles maisons et les beaux terrains du Golf de Puigcerdà. On le traverse et nous pouvons nous poser en toute douceur sur un terrain moissonné où Núria arrive sans problème et peut filmer l’atterrissage.

Comme à chaque vol, merci à tous. À Monique et Robert, à Véro et Yves , à Christophe et surtout à Núria qui nous a assisté de façon impecable.

Vol en montgolfière en vallée de Cerdagne ce premier août 2017

Du vent du Sud, du vent du Sud…

Les vélivolistes sont déjà à l’aérodrome à 6h45!!

Je peux parler avec Joan Anton et Klaus. Ils veulent profiter de l’onde de Sud qui aparentment est là dans les montagnes.

Notre prévision et les balises consultés le matin nous disent que le vol en ballon est possible avec des vents et brises calmes et un peu de vent de SSW à moyenne altitude.

Ces conditions ne sont pas trop fréquentes en Cerdagne. Pour le vol d’aujourd’hui je me suis laissé guider par l’info météo que ces derniers temps elle est bien fiable.

Finalement pas trop de vent de Sud, pas trop d’onde, vol paisible et varié, bonne compagnie, des chevreuils, des gents qui nous disent bonjour, un terrain d’herbe pour un premier atterrissage, un peu de force humaine pour positioner le ballon et le porter sur le terrain à coté qui est moissonné, le paysan aimable, la table de marbre à l’ombre, le champagne frais, Núria excellente en l’assistance…

Bref un plaisir.

Merci à Mireille et Olivier avec qui on avait placé cette date il y a longtemps, à Philippe qui avait depuis bien longtemps aussi mon nº de téléphone et qui m’a contacté par WhatsApp, et à Catherine et André qui sont venus passer la nuit à l’aérodrome et avec qui on s’est poursuivi et croisé à Font Romeu dimanche.

Merci aussi à Núria qui permet que je fasse ce métier en toute plénitude.

A la fin les vélivolistes n’ont pas pu trouver l’onde de Sud mais ont fait aussi un tres beau vol en cet endroit magnifique. De fait Klaus est parti avec son planeur en Allemagne poussé par ce vent du Sud qui en altitude était bien fort.

20170801_085854
Avec un peu de force humaine nous avons pu positioner le ballon sur un champ moissonné. Le paysan nous a salué de son tracteur.