Méteo (encore une autre…)

Ce matin j’ai anullé le vol.

Les prévisions française et espagnole me disen le matin risque d’orage et de rafales de vent. La prévision aéronautique indique seulement du vent de W (en catalan « ponent ») un peu fort a moyenne altitude.

Par expérience le vent W nous gène beaucoup en vol, et le risque d’orage peut nous affecter beaucoup à l’atterrissage. Alors je décide d’anuller.

Je fait le suivi de la météo et finalement il y a le vent d’W, et plus de risque d’orage que les prévisions météo effacent à 8h!

Il y a plusieurs ballons qui décollent pour le tournage d’un spot publicitaire. Les voir en vol me dérange un peu. Je me sens comme en faute.

Nous aurons pu voler. Dommage pour les personnes qui devaient venir avec nous. En tous cas je préfère toujours être au sol en me disant que j’aurais pu décoller, qu’être en l’air en me demandant porquoi j’ai décidé décoller.

Un excés de prudence peut-être, mais je sais que je n’ai pas mal agi. C’est ma façon de comprendre et d’accepter la météo et de m’intégrer dans le nature des airs.

Prévisions météo (encore…:)

J’apprends toujours. Je réapprends, inutile de rester comme avant. Les médias, les systèmes de communication, le net, les pages info météo, et surtout les rencontres.

Cette semaine Bernard, un pilote vélivoliste, instructeur, météorologue, marcheur est venu nous rendre visite avec son épouse et son voilier Pégase.

On a parlé de vents, de vol, de ballons, de météo…

Il m’a montré comment MétéoFrance sur sa page Aeroweb a évolué.

Magnifique. Les infos météo pour le vol à voile nous conviennent tout à fait pour le ballon.

Prévisions sur place, sur les horaires, très visuelles et compréhensibles, parfait pour les vols en montgolfière

La technologie évolue bien quand elle sert bien pour un bon usage.

Apprendre et rester attentif. C’est bien, il nous reste bien des choses à apprendre…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bernard et son Pégase à l’aérodrome, aprés une belle conversation de marche, de météo et de vols.

 

Vol anullé ce 19 juillet.

Pour la troisième fois cette année je dois anuller un vol sur place, avec tout le monde au terrain de décollage.

Je peux m’excuser de que les prévisions sont les prévisions. Je rigole sur la futurologie. Je fais des blagues sur Madame Irma et sa boule de cristal…

Si bien que c’est vrai que les prévisions n’ont pas été bien au point aujourd’hui, tout ça ne fait que cacher que je suis en train de perdre un peu ma capacité d’analyse personnel.

Núria me l’a rappelé en me demandant comment j’ai mis en marche le gonflage du ballon, moi qui suis si estrcte avec l’aérologie!

Peut-être c’est que je mets trop de temps à regarder les écrans d’ordinateur et les météos virtuelles.

Il me faut revenir à ma façon de faire. Observation réelle, sensation et intuition.

Il y a quelques années j’ais fait le pas de ré-apprendre a voler en ballon, ce moment là est pour ré-apprendre à sentir, voir et écouter la nature.

Rien n’est au hasard. Je suis content d’apprendre des choses chaque jour.

Ce soir pendant que j’écris j’ai devant moi ce ciel beau de bleus foncés et nuages en ombre. Quel plaisir à la vue, quel calme.

WIN_20170719_22_21_34_Pro
La vue du ciel de soir pendant que j’écris ce blog.

Données météo pour grand événement avec des ballons en Cerdagne

Ces jours, une maison de production publicitaire demande informations sur endroits, possibilités, devis pour le vol des ballons, statistiques et données météo…  Finalement cette maison s’est mis en contact avec moi car une des possibles localisations est en Cerdagne et m’on demandé aérologie et données techniques sur les vols en ballon captif.

J’ai pu préparer et leur envoyer une petite étude aérologique pour aider à decider sur la viabilité de ce projet de vol captif en ballon en Cerdagne, et je me sents bien d’avoir pu trouver les données, les sélectionner et les présenter lisibles. Ça m’a pris un petit temps quand-même et je suis bien content de l’avoir fait.

Je publie sur le blog cette information. J’aime bien partager ce que je peux apporter aux autres et peut-être il y aura quelqu’un d’autre a qui ça lui sera utile.

Wind data 8 to 18 september 2015 and 2016

Prévisions météo

Le 25 juin on prévoit un vol en ballon en Cerdagne.

Les prévisions météo nous indiquen une bonne matinée pour voler en montgolfière en la zone de la vallée de Cerdagne.

Malheureusement le matin il pleut. Il y a aussi des nuages ménaçant pluie et orages. De temps en temps le soleil se laisse voir.

Je décide anuller le vol. Quand les conditions météo sont si variables et ne s’ajustent pas à ce que l’on voit, il vaut mieux rester au sol.

Les passagers qui devaient voler on voyagé depuis Montpellier et logé en Cerdagne. Beaucoup de quilomètres pour ne pas voler.

Finalement ils demandent d’être remboursés et considèrent que j’ai « loupé » quelque chose, car j’aurait du prévoir la possibilité de mauvais temps car apparentment c’était annoncé. Heureusement je garde toujours les prévisions quand j’envisage un vol et j’ai pu montrer qu’elles étaient « bonnes »

Je ne me sents pas trop bien. En fait je n’ai rien « loupé ». Les prévisions météo étaient correctes pour envisager un vol en ballon. Moi même je suis venu exprés de Provence aprés avoir volé le jour avant, et je suis reparti en Provence pour un vol le lendemain. Beaucoup de quilomètres et de temps sur la route.

J’aurais pu rester en Provence anullant le vol si les prévisions l’auraient indiqué.

Finalement trois ballons décollent en Cerdagne, deux restent au sol. Plusieurs copains en France on du anuller le vol le matin même. Apparentment un « anomalie » météorologique selon MétéoFrance.

Comme pilote de ballon je n’ai rien loupé.

Comme commercial j’ai « perdu » un vol.

Comme prévisioniste je n’ai pas su « deviner » la météo. Mais je ne suis pas prévisioniste, je suis tout simplement un pilote de ballon.

Je me sents mieux.