Aujourd’hui il pleut.

IMG_20160102_083607

Après plusieurs jours de beau temps, la nouvelle année se présente avec quelques nuages et un peu de pluie.

Les matins pourtant ont été volables. Nous nous avons bien volé hier.

On attend cet hiver qui semble ne pas vouloir venir en plénitude.

Sauf ces jours ponctuels de mauvaises conditions, quelle chance d’habiter cette vallée qui nous permet de faire du ballon en toutes saisons!

En l’air et autres chroniques d’altitude

Je viens de recevoir  un exemplaire du livre “En l’air et autres chroniques d’altitude” de Guy de Maupassant edité en 2007 par Les Éditions du Sonneur

Commenter que Maupassant n’a pas utilisé d’images pour transmettre ses impressions des voyages en ballon.

Peut-être nous on abuse un peu en notre façon de montrer notre monde, nos vies, nos exploits en prenant autant d’images et en les diffusant un peu partout.

Peut-être on devrait commencer à écrire et décrire un peu.

Une image de la couverture du livre (!!!)

220_____Maupassant_1_2

J’aurais pu (dû) la décrire en mots écrits.

Bonne météo. Pas d’ascensions.

Aujourd’hui on avait pas de vol prévu. Le jour c’est levé bien froid (-6), bien clair et avec des conditions trés bonnes de vent.

Il paraît qu’on va avoir ces conditions pendant plusieurs jours.

J’aime bien cette vallée qui nous permet de pouvoir faire du ballon toute l’année.

Dommage que ces jours on a pas de demande. Faut-il penser que c’est à cause de nous que nous ne donnons pas d’information pour donner à connaître les possibilités de faire du ballon en Cerdagne?

A part du travail qu’on sait faire de piloter un ballon, il faut qu’on apprenne à communiquer.

Voilà un bon objectif.

P1100709 David Guiteras
Ascension du 5 décembre.

 

Reflexions de pilotatge.

Avui escriure sense imatge.
Ahir a l’enterrament del Pere de la Mar vig retrobar al Ramon i l’Anna.
La percepció què dono és que estic en la sintonia de la meditació i del que estic escoltant molt darrerament com a “mindfullness”.
De fet quan s’està en plena feina de pilotatge es viu de plé el present del moment i les decisions a prendre son de present.
Curiosament sabem que una decisió de pilot de globus està subjecta a la incertesa del futur inmediat per causa de les influències externes geogràfiques i aerològiques, a la de les preferències en la tria de la maniobra i a la lentitud de reacció de l’aparell que es demora uns quants segons.
A tot això hi afegim que la decisió ha estat presa pel nostre conscient ocult també uns quants segons a l’avança.
Estem fent accions previstes amb quasi mig minut a l’avança de quan passa l’acció!
Em maravella això.

La saison ballon commence.

Acaba de començar l’època de globejar.
Hem fet alguna participació en el Mercat del Ram a Vic.
Ara esperem que futurs aeronautes vulguin enfilar-se a la nostra cistella.
Aquest imatge és la sugerent manera que entenc una ascensió.
És en Brian Boland  en una aparell senzill volant a baixa alçada.
Sense scoop, amb cremador simple, amb una corda de control de vàlvula zenital.
Això no sembla gaire comercial.
Amb el Tombouctú ho fem una mica així.
A veure què dòna aquest estiu…